Catégories
Handicap & Soutien

Les interprètes ASL sont désormais obligatoires pour les briefings américains sur le COVID

Souvent, les sourds et les malentendants passent à côté de nouvelles importantes en raison du manque d'accessibilité. Maintenant, cependant, les États-Unis rendent obligatoires les services de langue des signes et de sous-titrage pour tous les briefings COVID-19.

À compter du 1er octobre 2020, tous les briefings sur le coronavirus ayant lieu sur le terrain de la Maison Blanche ou dans des agences fédérales (par exemple, ministère de la Défense, ministère de l'Éducation, Sécurité intérieure, etc.) doivent avoir des interprètes ASL et des services de sous-titrage précis.

Cela arrive avant que le président américain Donald Tump et la Première Dame n'annoncent qu'ils ont été testés positifs au COVID-19 vendredi. Près de 7,5 millions de personnes aux États-Unis ont été infectées par le coronavirus, selon WorldMeters.info.

Interprètes ASL pour les informations COVID

Les personnes sourdes ou malentendantes sont souvent laissées dans le noir lorsqu'il s'agit de points de presse importants. Parfois, nous recevons des informations des heures ou des jours après que la population auditive les a reçues. L'accès aux informations vitales est important pour tout le monde.

Au cours de cette pandémie, nombre d’entre nous ont vécu dans l’incertitude. Nous avons tourné notre attention vers nos dirigeants pour voir comment nous devons agir. Dans les 50 États, les gouverneurs ont eu des interprètes ASL lors de leurs briefings sur les coronavirus. Plusieurs villes les ont également utilisées. Certains d'entre eux ont eu des interprètes sourds certifiés (CDI). C'est un interprète qui est lui-même sourd. Ils ont une formation spécialisée et / ou une expérience dans l'utilisation d'autres outils tels que des gestes, des accessoires et des dessins pour améliorer la communication.

Alors que d'autres États utilisent des interprètes ASL pour leurs briefings sur les coronavirus, l'administration de la Maison Blanche s'est opposée à leur utilisation. Il a affirmé que les salles étaient trop petites, que les places étaient limitées et que les podiums ne pouvaient pas être déplacés pour que les interprètes soient à proximité.

«Alors que d'autres États utilisent des interprètes ASL pour leurs briefings sur les coronavirus, l'administration de la Maison Blanche s'est opposée à leur utilisation.»

Le 9 septembre 2020, l'Association nationale des sourds et cinq personnes sourdes ont poursuivi le président Trump pour violations de la loi sur la réadaptation de 1973 (loi sur la réadaptation) ainsi que du premier amendement.

La loi sur la réadaptation «interdit la discrimination fondée sur le handicap dans les programmes menés par des organismes fédéraux, dans les programmes bénéficiant d’une aide financière fédérale, dans l’emploi fédéral et dans les pratiques d’emploi des entrepreneurs fédéraux».

Le premier amendement stipule que «le Congrès ne fera aucune loi concernant l'établissement d'une religion ou interdisant son libre exercice; ou restreindre la liberté d'expression, ou de la presse; ou le droit du peuple de se rassembler pacifiquement et de demander au gouvernement de réparer ses griefs. »

Lire la suite: pétitions de la communauté sourde pour des sous-titres gratuits

Droits constitutionnels des sourds et malentendants

La loi sur la réadaptation et le premier amendement ont été utilisés pour montrer que l’accès à l’information présentée, telle qu’elle est présentée, est un droit constitutionnel.

Grâce aux nombreux responsables gouvernementaux qui ont utilisé des interprètes ASL pendant la pandémie de COVID-19, il y a eu un précédent. Le juge James Boasberg était d'accord. En raison de sa décision, ce sera également la première fois qu'un briefing de la Maison Blanche aura une interprétation ASL sur le même écran que le briefing.

Qu'est-ce que cela signifie pour l'avenir de l'accès des sourds? Espérons que cette décision augmentera la visibilité des interprètes ASL sur tous les écrans de nouvelles, qu'ils soient locaux, étatiques ou fédéraux. Des sous-titres précis seront également une priorité pour tout ce qui est diffusé. La décision établit également une norme pour l'accès au-delà des séances d'information sur les coronavirus. Nous ne pouvons continuer à faire valoir nos droits d'accès à toutes les informations qu'au moment où elles sont rendues publiques.

Bonjour, je m'appelle Catalleya Storm (ils / eux). J'ai obtenu en 2016 un baccalauréat en sciences politiques. Aujourd'hui, je travaille comme spécialiste en pharmacie et je sensibilise aux problèmes qui touchent les communautés noires, sourdes, handicapées et LGBTQ. Je suis né entendant mais j'ai commencé à perdre mon audition à la fin de mon adolescence. Je m'identifie comme Sourd / HOH, étant entendu que je suis à la fois en dehors du monde auditif et du monde Sourd. Je crois que nous pouvons tous apporter des changements positifs dans le monde, et c’est ce que j’espère faire avec le temps dont je dispose ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *