Catégories
Handicap & Soutien

Les cartes exemptées de masque facial citant l'ADA sont fausses, selon le ministère de la Justice

Les gens qui marchent à Orange, en Californie, portent des masques à cause du coronavirus. (Gary Coronado / Los Angeles Times / TNS)

Les autorités fédérales ont émis plusieurs avertissements concernant les cartes et les dépliants circulant en ligne qui prétendent faussement dispenser les personnes handicapées de porter des masques faciaux.

Avec un nombre croissant de villes et d'États à travers le pays exigeant que les gens portent des masques pour ralentir la propagation de COVID-19, le ministère américain de la Justice a publié au moins trois avis pour alerter le public que les documents sont frauduleux.

"Je suis exempté de toute ordonnance exigeant l'utilisation d'un masque facial en public", lit l'une des cartes créées par un groupe appelé la Freedom to Breathe Agency. «Le port d'un masque facial présente un risque mental et / ou physique pour moi. En vertu de l'Americans with Disability Act (ADA), je ne suis pas tenu de vous révéler ma condition. »

Publicité – Continuez à lire ci-dessous

En plus de mal orthographier les «poses» et d’inclure un nom inexact pour l’Americans with Disabilities Act, la carte comporte le sceau du ministère de la Justice et un numéro de téléphone légitime pour la ligne d’information du gouvernement sur l’ADA. La carte met en garde contre des amendes allant de 75 000 $ à 150 000 $ pour violation de l'ADA. Une page Facebook annonçant les cartes a été supprimée.

Les fonctionnaires fédéraux disent que les documents n'ont pas été créés ou approuvés par le ministère de la Justice.

"Ne vous laissez pas berner par la chicane et l'appropriation illicite de l'aigle du DOJ", a déclaré le procureur américain Matthew G.T. Martin du Middle District de Caroline du Nord. «Ces cartes n'ont pas force de loi. L’agence «Freedom to Breathe» ou «FTBA» n’est pas une agence gouvernementale. »

En outre, les responsables ont déclaré que les gens ne devraient pas se fier aux informations contenues dans ces types de messages ou de dépliants.

«L'ADA ne prévoit pas d'exemption générale pour les personnes handicapées de se conformer aux exigences de sécurité légitimes nécessaires à la sécurité des opérations», a indiqué l'avertissement du ministère de la Justice.

Le Centers for Disease Control and Prevention recommande que les gens portent des couvertures en tissu autour des personnes avec lesquelles ils ne vivent pas pour aider à prévenir la propagation du coronavirus. L'agence reconnaît que les personnes ayant une déficience intellectuelle peuvent avoir des difficultés à porter des couvre-visages et devraient consulter leur fournisseur de soins de santé pour obtenir des conseils.

Les couvre-visages ne doivent pas être portés par des enfants de moins de 2 ans ou «quiconque a du mal à respirer, est inconscient, incapable ou autrement incapable de retirer le masque sans aide», dit le CDC.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *