Catégories
Handicap & Soutien

Coronavirus invite le ministère de la Justice à mettre en garde contre la discrimination

Le ministère américain de la Justice a déclaré qu'il s'efforcerait d'appliquer les lois sur les droits civils pendant la pandémie. (Shutterstock)

Les fonctionnaires fédéraux disent qu'ils redoublent d'efforts pour éliminer la discrimination contre les personnes handicapées et d'autres groupes tandis que la nation lutte contre le coronavirus.

Le département américain de la Justice a déclaré dans une déclaration récemment publiée que les personnes handicapées devraient être à l'affût de toute discrimination pouvant survenir dans une multitude de contextes allant de l'éducation au logement et aux soins de santé et qu'elles devraient prendre la parole si leurs droits sont violés.

«Alors que la réponse mondiale à la pandémie de COVID-19 se poursuit, le département restera vigilant dans l'application des lois sur les droits civils», a déclaré le procureur général adjoint aux droits civils, Eric S. Dreiband. «Nous devons veiller à ce que la peur et les préjugés ne limitent pas l'accès au logement, aux écoles, aux prestations, aux services, aux emplois et à l'information, entre autres, en raison de la race, du sexe, de la religion, de l'origine nationale, du handicap ou d'autres classes protégées.»

Publicité – Continuez à lire ci-dessous

Si les personnes handicapées croient avoir été victimes de discrimination, elles doivent déposer une plainte auprès du ministère de la Justice ou contacter directement la division des droits civils, a indiqué l'agence. Les plaintes relatives à l'emploi peuvent être adressées à la Commission pour l'égalité des chances en matière d'emploi, selon l'avis.

Les bureaux locaux du FBI sur le terrain doivent être contactés au sujet d'actes de violence ou de menaces basés sur un handicap ou une autre classe protégée, a indiqué le ministère de la Justice.

«Il est important que nous travaillions tous ensemble pour lutter contre la discrimination illégale, y compris les actes de violence ou les menaces fondées sur des classes protégées», a déclaré Dreiband. «Les lois interdisant les comportements discriminatoires illégaux doivent et seront vigoureusement appliquées.»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *